mardi 14 août 2018
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide
Chayotte (Marie-Christine Gordien)

EditeurLa rumeur libre

CollectionPlupart du temps

Date de parution04/2011

ISBN/code barre978-2-35577-020-3

Format (mm)121 x 182

ReliureDos carré collé, cahiers cousus

Nombre de pages64

Poids75 g

Prix 10,00 €
Feuilleter

Chayotte est là, portée par les vagues et les vents. Chayotte veut se retourner et le vent la pousse et la gifle. Chayotte poursuit sa course immobile dans le temps. Chayotte broie son coeur avec le temps.
 Elle fiche ses mains dedans. Retrouve des empreintes. Saigne. Suce le sang.
 Enfant greffé.

Oh ! Quand je pense à ma pauvre Chayotte, assise là, muette comme le sifflement d’une bise.
 Aiguë, coupante, sans appel, sans mots à dire après les mots, sous la pluie glaciale que les Hommes insensés laissent pleuvoir sans se soucier du temps qu’il fera demain, sans une larme. Pleurant.
 Chayotte, assise dans un coin, les yeux dévastés et accusateurs. Aiguës, coupants, sans appel.
 Chayotte ! Chayotte ! crie-je. Chayotte, qu’est ce qui arrive ?
 Le givre la perle comme un manteau de pluie.
 Chayotte…. Du fond de tes yeux jaillissent des orages, autant d’étoiles filantes.
 Quand tu saisis un grand manteau nuageux fait de mousse, de laines et que tu t’enfermes dedans. Sourde et incertaine.
 Chayotte, voilà ta révérence au monde.

[...]

On n’a pas fait d’illusions pour Chayotte. Chayotte n’a pas d’illusions. Chayotte est le contraire de la magie.
 Crois-tu qu’à force d’embrasser on trouve autre chose ?
 L’amour passe. Le vertige et la nausée labourent les reins.
 Il faut attendre et oublier le goût brûlant des larmes.
 Ma tête repose parfois comme un épi au soleil de midi.
 Mais ça ne dure jamais longtemps.
 Il y a toujours le souffle… Des ongles noirs, des cadavres ivres, des fleurs rouges, des draps rudes.
 Y’a-il une autre mémoire ?

Press book

Trouver le cœur pour parler aux montagnes

Alain Mabanckou

Chayotte : Très beau chant d'amour, Black Bazar, blog d'Alain Mabanckou, 21 juin 2011

( à propos de Chayotte) Marie-Christine Gordien vient de publier un étrange premier livre qui frappe par la maturité de l’écriture et la force d’un style tranchant avec les tonnes de lamentations que certains, de nos jours, font souvent passer pour de la poésie.

 

En savoir plus...

Les lecteurs qui ont sélectionné cet ouvrage ont également commandé