lundi 23 octobre 2017
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

Sophie Khan

Sophie Khan

Sophie Khan est née en 1961 à Paris et a grandi près de Cabourg en Normandie. Après avoir soutenu une thèse de Doctorat à l’Université de Paris IV-Sorbonne, visant à concilier des mondes aussi radicalement opposés, en apparence, que ceux de Paul Claudel, de Robert Musil et de Julio Cortàzar, elle a enseigné pendant une quinzaine d’années la littérature comparée en France, puis la littérature française dans le contexte européen en Allemagne. Au cœur de sa vie comme de son enseignement est la conviction que la critique et la créations ont indissociables. Ce nécessaire dialogue apparaît en filigrane de sa programmation culturelle à l’Institut français de Saarbrücken qu’elle a le bonheur de diriger depuis 2008, ainsi que dans la revue qu’elle a fondée en 2009 :Villa Europa, dans laquelle écrivains et penseurs de premier plan et étudiants désireux de se mettre à l’écoute de leur voix propre sont logés à la même enseigne. Dans le registre critique, elle s’est essentiellement intéressée aux individus « sans qualités » et a décliné sa réflexion sur l’identité lacunaire jusqu’à son stade ultime : l’idiotie, qu’elle a opposée à la bêtise, notamment dans un ouvrage publié aux éditions Klincksieck en 2005 : Métamorphoses de l’idiot. Ses textes de création, de même, mettent en scène des personnages au caractère changeant dont elle décrit et commente les métamorphoses, en empruntant, au-delà des classifications génériques, son timbre au roman, à la poésie et à l’essai. Résumer l’esprit dans lequel elle s’efforce de tracer sa voie est assez simple : il est de notre devoir d’échapper à la domestication sous toutes ses formes. Une tache épuisante en vérité car exigeant une vigilance de tous les instants…

Bibliographie

- Babylone, publié avec le soutien de l'Académie de France à Rome (Villa Médicis). Photos de Thierry Urbain, pensionnaire à la Villa Médicis 1992-1993, Prix Kodak 2000, Éd. Galerie Pons.

- Odyssée, suite et fin, nouvelle, Revue de la Villa Médicis, Journal de voyage, AFR Rome, 1993.

- Les Faux Prophètes, roman, La Différence, 1995.

- Le Catenacciù, roman, La Différence, 2001.

- La Responsabilité silencieuse. Le don d’idiotie entre éthique et secret depuis Dostoïevski, essai, L’Harmattan, 2003.

- Métamorphoses de l’idiot, essai, Klincksieck, 2005.

- Les Voix de la baleine, poésie, L'Harmattan, 2007.

- Eurydice 07. Filets. in (ER) volume 2, Revue de littérature & d'arts plastiques, Fragment 135, 2008.