Tuesday 04 October 2022
My account
You are not logged into the system
.
Payment secured by Credit Agricole e-transactions
Basket
The basket is empty

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Un théâtre de verdure (Patrick Dubost)

Dubost Patrick

Un théâtre de verdure

EditeurLa rumeur libre

CollectionPour la scène

Date de parution07/2018

ISBN/code barre978-2-35577-152-1

Format (mm)141x192

ReliureCahiers cousus, couverture avec rabats

Nombre de pages64

Poids90 g

Price £ 14.00
Run over

En septembre 2015, Patrick Dubost est invité pour trois semaines de résidence à la Maison Rimbaud, à Charleville-Mézières, avec une commande d’écriture assez libre et souple, en lien avec le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes... Juste trois mots : poésie, paysage, marionnette.Dans les pages de ce livre, outre les trois mots de la commande, treize mots se définissent comme « paysage » au sein de paysages bien réels (les abords de la Meuse, cette Maison Rimbaud), manipulent certains mots comme des « objets » parmi d’autres objets bien réels (nos amies les marionnettes). Dans ce théâtre de verdure se pose en continu la question de la poésie, sa présence, sa réalité, ses contours, sa nécessité, son ancrage dans un corps, une voix, un rythme, ce qu’elle parvient à traduire de l’objet, du réel qu’elle induit, tout entier taillé dans une matière de langue.

(4ème de couverture)

Il y a quelques années paraissait le texte : « Le mot ‘jardin’ ». Puis « Le mot ‘avenir’ », « Le mot ‘fée’ », ainsi qu’une première version de « Le mot ‘poésie’ ». Tous publiés (ou réédités) dans
le tome 2 des Œuvres Poétiques aux éditions La rumeur libre. Ces textes ont posé une forme de travail de navigation entre le mot sans guillemet (pour l’objet qu’il désigne) et le mot entre guillemets (pour l’objet sonore et visuel qu’il devient).
En septembre 2015, Patrick Dubost est invité pour trois semaines de résidence à la Maison Rimbaud, à Charleville-Mézières, avec une commande d’écriture assez libre et souple, en lien avec le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes. Juste trois mots : poésie, paysage, marionnette.
Dans les pages de ce livre, outre les trois mots de la commande, treize mots se définissent comme « paysage » au sein de paysages bien réels (les abords de la Meuse, cette Maison Rimbaud), manipulent certains mots comme des « objets » parmi d’autres objets bien réels (nos amies les marionnettes).
Dans ce théâtre de verdure se pose en continu la question de la poésie, sa présence, sa réalité, ses contours, sa nécessité, son ancrage dans un corps, une voix, un rythme, ce qu’elle parvient à traduire de l’objet, du réel qu’elle induit, tout entier taillé dans une matière de langue.