Wednesday 06 July 2022
My account
You are not logged into the system
.
Payment secured by Credit Agricole e-transactions
Basket
The basket is empty

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Watching the river flow. Sur les pas de Bob Dylan (Lionel Bourg)

Bourg Lionel

Watching the river flow. Sur les pas de Bob Dylan

EditeurLa passe du vent

CollectionRécits

Date de parution05/2017

ISBN/code barre978-2-84562-305-7

Format (mm)140 × 205 mm

ReliureBroché

Nombre de pages144

Poids203 g

IllustrationIllustrations Olivier Fischer

Price £ 13.00
Run over

Auteur d’une œuvre foisonnante, Lionel Bourg poursuit avec Watching the river flow. Sur les pas de Bob Dylan sa déjà longue quête autobiographique. Rien de narcissique, de complaisant en cette obstination, le narrateur, lequel intègre à sa prose l’exigence de la poésie même, dessinant au-delà de sa propre expérience les contours d’une génération prise entre un monde qui meurt et un univers toujours à naître. C’est que « les temps changeaient », qu’ils changent sans trêve et que, sur les pas de Bob Dylan — l’ouvrage fut écrit avant l’attribution du prix Nobel de littérature au chanteur —, des jeunes gens, des adultes et quelques vieux lecteurs de Marcel Proust comme d’Allen Ginsberg se confrontent encore à ce qui, de révoltes en passions amoureuses, de poèmes en refrains bouleversants, n’aura toute une vie cessé d’orienter leurs désirs et leurs songes.

Auteur d’une œuvre foisonnante, Lionel Bourg poursuit avec Watching the river flow. Sur les pas de Bob Dylan sa déjà longue quête autobiographique. Rien de narcissique, de complaisant en cette obstination, le narrateur, lequel intègre à sa prose l’exigence de la poésie même, dessinant au-delà de sa propre expérience les contours d’une génération prise entre un monde qui meurt et un univers toujours à naître. C’est que « les temps changeaient », qu’ils changent sans trêve et que, sur les pas de Bob Dylan — l’ouvrage fut écrit avant l’attribution du prix Nobel de littérature au chanteur —, des jeunes gens, des adultes et quelques vieux lecteurs de Marcel Proust comme d’Allen Ginsberg se confrontent encore à ce qui, de révoltes en passions amoureuses, de poèmes en refrains bouleversants, n’aura toute une vie cessé d’orienter leurs désirs et leurs songes.