Wednesday 22 May 2024
My account
You are not logged into the system
.
Payment secured by Credit Agricole e-transactions
Basket
The basket is empty

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Marc Alyn

Alyn Marc

Marc Alyn est né à Reims en 1937, il reçoit le Prix Max Jacob le jour de ses vingt ans pour son premier recueil Le Temps des autres (Seghers). Il fait ses débuts de critique dans Arts et Le Figaro littéraire, fondant parallèlement la collection Poésie/Flammarion. Nuit majeure paraît en 1968 et Infini au-delà en 1972 (Prix Apollinaire 1973). Essais sur Mauriac, Dylan Thomas, André de Richaud, Kosovel, Norge, Nerval, Lawrence Durrell… Multiples voyages à Venise puis en Orient où il rencontrera la femme de sa vie, Nohad Salameh.

Retour à Paris en 1987 après des années d’éloignement choisi dans un mas, à Uzès. Il publie alors sa trilogie Les Alphabets du Feu couronnée simultanément par les Grands Prix de Poésie de l’Académie française et de la SGDL. Confronté à de lourds problèmes de santé, il n’en poursuit pas moins son œuvre qu’il élargit et renouvelle, recevant en 2007 le Goncourt de la poésie.

En prose, il a donné Le Piéton de Venise (Livre de Poche), Paris point du jour, Approches de l’art moderne, Monsieur le chat (Livre de poche), Venise démons et merveilles. Ses principaux poèmes ont été réunis sous le titre : La Combustion de l’ange, tandis que les proses poétiques faisaient l’objet du volume, Proses de l’intérieur du poème.
L’édition définitive des Alphabets du Feu remonte à 2018. En 2021, paraît l’édition définitive de L’État naissant suivi de L’OEil imaginaire (Phi). L’œuvre autobiographique comprend à ce jour des mémoires, Le temps est un faucon qui plonge (Pierre Guillaume de Roux, 2018), et sa correspondance avec Nohad Salameh, Ma menthe à l’aube, mon amante
(Pierre Guillaume de Roux, 2019).

Bibliographie

  • Ma Menthe à l’aube, mon amante (correspondance amoureuse avec Nohad Salameh), Pierre Guillaume de Roux, 2019.
  • Le Temps est un faucon qui plonge (Mémoires), Pierre Guillaume de Roux, 2019.
  • Les Alphabets du Feu, édition définitive (Byblos, La Parole planète, Le Scribe errant), Le Castor astral, 2018.
  • Proses de l’intérieur du poème 1957-2015, édition définitive, Le Castor astral, 2015.
  • Venise, démons et merveilles, Écriture, 2014.
  • La Combustion de l’ange, poèmes 1956-2011, Le Castor astral, 2011.
  • Anthologie poétique amoureuse, Écriture, 2010.
  • Le Tireur isolé, Éditions Phi, 2010.
  • Monsieur le chat, Écriture, 2009, Prix 30 Millions d’amis, 2014.
  • Approches de l’art moderne, Bartillat, 2007.
  • Paris, point du jour, Bartillat, 2006.
  • Le Dieu de sable, Phi/Les Écrits des Forges, 2006.
  • Le Piéton de Venise, Bartillat, 2005, Prix Henri de Régnier de l’Académie française, en livre de poche Omnia, 2011, 2017.
  • Le Silentiaire, Dumerchez, 2004.
  • Infini au-delà, Flammarion 1972. Prix Apollinaire 1973.
  • Le Grand suppositoire, entretiens avec Lawrence Durrell, Belfond 1972, Guttenberg, 2007.
  • Norge, Seghers, 1972.
  • La Nouvelle poésie française, Robert Morel, 1968.
  • Nuit majeure, Flammarion, 1968.
  • André de Richaud, Seghers, 1966.
  • Gérard de Nerval, J’ai Lu, 1965.
  • Kosovel, Seghers, 1965.
  • Le Déplacement, roman, Flammarion, 1964.
  • Délébiles, Ides et Calendes, 1962.
  • Les Poètes du XVIe siècle, J’ai Lu, 1962.
  • Dylan Thomas, Seghers, 1962.
  • François Mauriac, Seghers, 1960.
  • Cruels divertissements, Seghers, 1957.
  • Le Temps des autres, 1956, Prix Max Jacob 1957.