Wednesday 06 July 2022
My account
You are not logged into the system
.
Payment secured by Credit Agricole e-transactions
Basket
The basket is empty

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Ágnes Nemes Nagy

Nemes Nagy Ágnes

Ágnes Nemes Nagy (1922-1991) est l’une des grandes figures de la poésie hongroise des décennies de l’après-guerre. Avec son mari Balázs Lengyel, elle fonda la revue Újhold (« Nouvelle lune »), bientôt interdite, qui accueillit János Pilinszky, Iván Mándy, Géza Ottlik ou Sándor Weöres et resta comme un modèle de hauteur littéraire et d’éthique politique dans ces temps troublés. Ágnes Nemes Nagy, qui publia des poèmes dès 1945, fit paraître peu de recueils de son vivant, sous l’effet de la censure politique comme par exigence personnelle mais beaucoup de ses textes ont été redécouverts récemment. Également l’une des grandes références hongroises dans le genre de l’essai, elle fut aussi traductrice littéraire, surtout du français, portant en hongrois, entre autres, des pièces de Corneille, Racine et Molière, des poèmes de Victor Hugo, Saint-John Perse et de ses contemporains, mais aussi de l’allemand, traduisant Rilke, Dürrenmatt ou Brecht. Figure morale, Juste parmi les Nations, c’est une voix qui n’a cessé de marquer et inspirer les générations des poètes hongrois jusqu’à nos jours.