mardi 11 décembre 2018
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Une Montagne d'enfance (Sylvie Brès)
Une Montagne d'enfance (Sylvie Brès)

Sylvie Brès

Une Montagne d'enfance

poésie

EditeurLa rumeur libre

CollectionPlupart du temps

Date de parution03/2012

ISBN/code barre978-2-35577-033-3

Format (mm)121 x 182

ReliureDos carré collé, broché

Nombre de pages80

Poids85 g

Prix 11,00 €
Feuilleter

Comme griffure
l’Enfance
frontière et effacement
maladresse feutrée
d’éclats irisés
Comme ça l’Enfance, apparitions et questions.
Sous les joues
agacées de désir
des dents de loup !

(extrait)

Cette paix ponctuée
de pauses — cette montée
inexorable — c’était aussi au même tournant
la même odeur oxygénée, le même azur,
inaltérable, ou la même pluie furieuse,
c’était une lumière affranchie :
un seuil d’altitude
où élever des petites pensées indociles
au rang de réflexions roboratives
ou de foi mélancolique
ou de métaphysique bucolique.
Une fois que le parfum de bouse
mêlé aux genêts, à la bruyère et aux fougères,
s’était saisi de nous,
sa matité chaude et onctueuse amenait
le corps à une espèce de lévitation
sans cérémonie, douce et turpide,
une sensualité exacerbée
qui emportait au seuil orgiaque
d’un déchaînement turbulent.
Seuil puis seuil
le dernier tournant et le hameau…

Press book

Un livre qui habite et enlève le lecteur

Jean Gabriel Cosculluela

Lettre à l'auteur du 27 juin 2012

Je tiens à vous dire que j'ai lu le livre d'un seul trait, bouleversé à mains endroits. C'est un livre de mémoire, qui trouve son écriture, sa forme, sa pensée, qui habite et enlève le lecteur .

En savoir plus...

L’éveil du corps

Alain Helissen

Revue Diérèse, n°57, été 2012

Sylvie Brès restitue à merveille cette sensualité marquant l’éveil du corps, « la première maison de l’enfance ». Peu d’éléments biographiques − si ce n’est la perte d’un frère − viennent étayer « une montagne d’enfance ». Il s’agit davantage d’offrir en partage des sensations vécues, comme un appel à retrouver les nôtres.

En savoir plus...