samedi 04 décembre 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Quels temps faisons-nous ? (Collectif )

Collectif

Quels temps faisons-nous ?

Conversation avec Philippe Dujardin et André Micoud

EditeurLa passe du vent

CollectionFaire Cité

Date de parution09/2013

ISBN/code barre978-2-84562-229-6

Format (mm)140 × 205 mm

ReliureBroché

Nombre de pages280

Poids381 g

Prix 15,00 €
Feuilleter

« Quels temps faisons-nous ? », s’interrogent Philippe Dujardin et André Micoud. Pour ces deux chercheurs en effet, « nous sommes désormais entrés dans un temps neuf », marqué par l’impératif de la transmission. D’où les trois démarches qui caractérisent notre époque, la commémoration, la patrimonialisation, mais aussi la muséification : « Nous voici tous héritiers, tous descendants, tous usufruitiers. » La conversation entre les deux chercheurs est structurée autour de quatre mots-clés — terrain, sacré, temps et assemblage. Elle s’accompagne de la reprise de huit articles publiés par eux au cours des deux dernières décennies. Au total, une approche résolument in-disciplinée qui, partant des sciences politiques et de la sociologie, n’hésite pas à braconner sur d’autres terres — l’anthropologie, la philosophie, le droit, la biologie, voire la psychanalyse ou la théologie. Et un constat partagé : « Le temps de la modernité a fait son temps. »

« Quels temps faisons-nous ? », s’interrogent Philippe Dujardin et André Micoud. Pour ces deux chercheurs en effet, « nous sommes désormais entrés dans un temps neuf », marqué par l’impératif de la transmission. D’où les trois démarches qui caractérisent notre époque, la commémoration, la patrimonialisation, mais aussi la muséification : « Nous voici tous héritiers, tous descendants, tous usufruitiers. » La conversation entre les deux chercheurs est structurée autour de quatre mots-clés — terrain, sacré, temps et assemblage. Elle s’accompagne de la reprise de huit articles publiés par eux au cours des deux dernières décennies. Au total, une approche résolument in-disciplinée qui, partant des sciences politiques et de la sociologie, n’hésite pas à braconner sur d’autres terres — l’anthropologie, la philosophie, le droit, la biologie, voire la psychanalyse ou la théologie. Et un constat partagé : « Le temps de la modernité a fait son temps. »