mardi 20 avril 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Un jour viendra (Collectif )

Collectif

Un jour viendra

Poètes et écrivains, citoyens d’Europe, citoyens du monde

EditeurLa passe du vent

CollectionHaute Mémoire

Date de parution05/2019

ISBN/code barre978-2-84562-343-9

Format (mm)140 × 205 mm

ReliureBroché

Nombre de pages160

Poids209 g

Prix 12,00 €
Feuilleter

« Un jour viendra où la France, vous Russie, vous Italie, vous Angleterre, vous Allemagne, vous toutes, nations du continent […] vous constituerez la fraternité européenne ». Ainsi s’exclamait Victor Hugo lors du Congrès des amis de la paix universelle réuni à Paris le 22 août 1849. « Un jour viendra où l’Europe triomphera de ses misères et de ses crimes, où elle revivra enfin […] Ce jour-là, nous autres Européens, retrouverons avec vous une patrie de plus » : un siècle plus tard, en 1951, Albert Camus affirmait à son tour, devant des républicains espagnols exilés à Paris, son espérance de voir un jour une Europe fraternelle. Ce combat pour l’union des pays d’Europe et la paix mondiale, nombreux ont été, depuis le siècle des Lumières, les poètes et les écrivains à le mener avec ardeur. Ce fut notamment le cas dans les années 1920 et 1930, partagées entre l’espoir qu’avait fait naître, le 28 juin 1919, la création de la Société des Nations et l’effroi suscité par la montée des totalitarismes. Aux textes tantôt graves, tantôt enflammés, écrits pendant l’entre-deux-guerres font écho dans le présent ouvrage les contributions de trois auteurs d’aujourd’hui — Nimrod, Maya Ombasic et Xavier North. Comme si, pour reprendre les termes d’Alexis Leger en 1930, nous en étions encore, malgré les incontestables progrès intervenus depuis, à cette « heure décisive où l’Europe attentive peut disposer elle-même de son propre destin ». La publication de cet ouvrage s’inscrit dans le contexte du Centenaire de la paix.

« Un jour viendra où la France, vous Russie, vous Italie, vous Angleterre, vous Allemagne, vous toutes, nations du continent […] vous constituerez la fraternité européenne ». Ainsi s’exclamait Victor Hugo lors du Congrès des amis de la paix universelle réuni à Paris le 22 août 1849. « Un jour viendra où l’Europe triomphera de ses misères et de ses crimes, où elle revivra enfin […] Ce jour-là, nous autres Européens, retrouverons avec vous une patrie de plus » : un siècle plus tard, en 1951, Albert Camus affirmait à son tour, devant des républicains espagnols exilés à Paris, son espérance de voir un jour une Europe fraternelle. Ce combat pour l’union des pays d’Europe et la paix mondiale, nombreux ont été, depuis le siècle des Lumières, les poètes et les écrivains à le mener avec ardeur. Ce fut notamment le cas dans les années 1920 et 1930, partagées entre l’espoir qu’avait fait naître, le 28 juin 1919, la création de la Société des Nations et l’effroi suscité par la montée des totalitarismes. Aux textes tantôt graves, tantôt enflammés, écrits pendant l’entre-deux-guerres font écho dans le présent ouvrage les contributions de trois auteurs d’aujourd’hui — Nimrod, Maya Ombasic et Xavier North. Comme si, pour reprendre les termes d’Alexis Leger en 1930, nous en étions encore, malgré les incontestables progrès intervenus depuis, à cette « heure décisive où l’Europe attentive peut disposer elle-même de son propre destin ». La publication de cet ouvrage s’inscrit dans le contexte du Centenaire de la paix.