mardi 07 décembre 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Le Bonhomme (Christian Poirier)

Poirier Christian

Le Bonhomme

EditeurLa passe du vent

CollectionNouvelle collection Poésie

Date de parution03/2014

ISBN/code barre978-2-84562-249-4

Format (mm)140 × 220 mm

ReliureBroché

Nombre de pages102

Poids100 g

Prix 10,00 €
Feuilleter

Ce recueil est sans doute la traduction même du paradoxe de la création entre le flash de ce que Rimbaud appelle la « voyance » et la lente maturation qui rendit muet Mallarmé pendant près de vingt ans. Le « Bonhomme » est donc, en quelque sorte, la longue attente d’une amande qui mit des décennies avant de germer ; une promesse qu’on se fait et qui, dans la lenteur, traverse l’humus pour passer d’un hasard à une nécessité. Ce malheureux n’est pas un être dérisoire, mais signe l’arrêt du regard sur une goutte d’averse ou de rosée déjà océane ; insignifiance allégorique qui donne forme et vie à l’énigmatique poésie. Le recueil est suivi d’une conversation inédite avec l’auteur.

Ce recueil est sans doute la traduction même du paradoxe de la création entre le flash de ce que Rimbaud appelle la « voyance » et la lente maturation qui rendit muet Mallarmé pendant près de vingt ans. Le « Bonhomme » est donc, en quelque sorte, la longue attente d’une amande qui mit des décennies avant de germer ; une promesse qu’on se fait et qui, dans la lenteur, traverse l’humus pour passer d’un hasard à une nécessité. Ce malheureux n’est pas un être dérisoire, mais signe l’arrêt du regard sur une goutte d’averse ou de rosée déjà océane ; insignifiance allégorique qui donne forme et vie à l’énigmatique poésie. Le recueil est suivi d’une conversation inédite avec l’auteur.