samedi 04 décembre 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Souvent, je pense à Jack (Jean-François Dupont)

Dupont Jean-François

Souvent, je pense à Jack

EditeurLa passe du vent

CollectionRécits

Date de parution03/2013

ISBN/code barre978-2-84562-215-9

Format (mm)140 × 205 mm

ReliureBroché

Nombre de pages136

Poids191 g

Prix 10,00 €
Feuilleter

Avec Souvent, je pense à Jack, Jean-François Dupont a choisi d’évoquer le suicide de son camarade Jack, à l’âge de dix-neuf ans. « Je souhaite m’enfoncer dans cette zone grise que je m’étais efforcé d’oublier », confie son auteur. Comment se remet-on d’un suicide ? Quelles en sont les causes ? Le narrateur glisse peu à peu des pas de Jack à ses propres pas, de l’adolescence de son ami à sa propre adolescence, dans une écriture fluide, noire et percutante, pour finalement dresser un portrait de la France des années 80, de ses jeunes, de leur mal-être. Un livre qu’on n’oublie pas, une fois la dernière page terminée. Une façon de penser, nous aussi, souvent à Jack.

Avec Souvent, je pense à Jack, Jean-François Dupont a choisi d’évoquer le suicide de son camarade Jack, à l’âge de dix-neuf ans. « Je souhaite m’enfoncer dans cette zone grise que je m’étais efforcé d’oublier », confie son auteur. Comment se remet-on d’un suicide ? Quelles en sont les causes ? Le narrateur glisse peu à peu des pas de Jack à ses propres pas, de l’adolescence de son ami à sa propre adolescence, dans une écriture fluide, noire et percutante, pour finalement dresser un portrait de la France des années 80, de ses jeunes, de leur mal-être. Un livre qu’on n’oublie pas, une fois la dernière page terminée. Une façon de penser, nous aussi, souvent à Jack.