dimanche 16 juin 2019
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Textes sur Annie Salager

La figure d'un Orphée errant

Jean-Yves Masson

Soleils de Salager, Magazine Littéraire, juillet 2011

La figure d'un Orphée errant traverse ces tableaux où même les oliviers sont « nomades », où il s'agit d'abord de « se dessaisir », de laisser être le monde dans toute sa force d'énigme, où présence et exil sont indissolublement liés.

 

En savoir plus...

Rallumer les feux éteints du monde.

Laure Dino

Travaux de lumière, sur le blog L'oiseau de feu du Garlaban, 7 mai 2011

 

 

La lueur cachée des mots, comme une veilleuse qui brille dans la nuit, en signe d'une joie intérieure, qui demeure.

 

 

En savoir plus...

Une disposition têtue au bonheur

Alain Gnemmi

Lire Annie Salager : "Travaux de lumière" , le blog nancy.aspect.editions, 13 décembre 2010

 

Avec Travaux de lumière, Annie Salager se situe – au risque de se répéter, pourquoi ne pas rabâcher hormis pour le plaisir d’entendre dégrippés les mécanismes de la vieille dialectique ? - dans le camp du vivant, elle aime la terre qui lui a inculqué ses valeurs, une disposition têtue au bonheur.[...]

Annie Salager prouve encore qu’elle ne s’est jamais trompée de route, qu’elle fraye son chemin dans l’écriture en le débroussaillant, infatigable au quotidien et inspirée à travers ses « travaux ». Et qu’elle déploie constamment ses efforts pour en aménager les accotements et nous protéger contre le vide.

En savoir plus...

La beauté inépuisable du vivant repousse l’horizon sans fin du poème

Michel Ménaché

Annie Salager : Travaux de lumière, Revue Europe, 984, avril 2011, p.350-351

( à propos de Travaux de lumière, extrait) Le dernier recueil d’Annie Salager, Travaux de lumière, procède du décryptage des sensations immédiates nées des étreintes charnelles avec le réel le plus secret. Hymne à la vie et aux sources que la poésie préserve encore des barbaries triomphantes. Six séquences se succèdent dans une composition impressionniste, une manière d’inventaire du patrimoine intime, palpable ou intangible.

En savoir plus...