mercredi 20 mars 2019
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Quelque chose de l'amour qui rend l'homme possible

William

La lampe tempête, Lettre à l'auteur du 10 mai 2008

(à propos de la Lampe tempête) (extraits) ...merci de vous être battu afin que nous puissions lire ce texte, et je sais que vous me trouverez excessif, mais je pense sincèrement que c'est un des grands livres du siècle qui s'ouvre.

Mais pour taire toute querelle (sympathique) à l'écart, je vous renvoie un autre grand texte que je lis souvent et que je vais peut-être écorcher un peu "Jean-Jacques Rousseau vieillissant (oh la douceur du double-prénom !) ... étonné de constater que plus il est sincère, moins il est cru".
La Lampe tempête que j'ai souvent récité incomplètement à certains de mes collègues qui me demandaient immédiatement qui en était l'auteur et à qui j'avais promis qu'ils pourraient le lire [...]
Nous sommes tous de Pradelles... La preuve ? [...] Vous attendez le temps de l'invention Georges ? Acceptez d'entendre des autres que l'invention se trouve précisément dans ce livre. [...]

La Lampe tempête ne se situe pas dans la doctrine, la morale, la religion, le parti-pris, la métaphysique... même pas dans une spiritualité. Il y a quelque chose de l'amour, de la justice, une grande exigence éthique. Un langage qui rend l'homme possible. [...]

Relisez-vous et vous entendrez, entre deux lignes, la voix de Yeats qui vous dira que La Lampe tempête est un grand livre, que "goutte à goutte la paix retombe des brumes du matin sur l'herbe où chante le grillon".

Pour le reste, comme vous "m'attachant aux choses, car sans elles point d'idée", je reste accroché à quelque chose de possible, un espace respirable, une littérature pour tous...une grande voix.